Eséka : la Beauté intemporelle d’une ville historique

featured

Nichée au creux d’une vallée verdoyante, baignée dans le doux murmure d’une rivière scintillante au nom de Makora, Éseka est une ville aux multiples histoires vraisemblables.

Ce Chef lieu du Département du Nyong et Kellé dans la Region au Cameroun, enchanteur, imprégnée d’une histoire riche et d’une culture vibrante, incarne à lui  seul la quintessence de la vie rurale paisible avec une beauté naturelle aux voies urbaines.

Dès que l’on pose le regard à l’entrée de la ville, on est captivé par son charme intemporel et ses collines, sans oublier ses bâtiments allemands.

Les ruelles pavées serpentent à travers les maisons qui annoncent désormais le développement, témoins silencieux des siècles passés dans la sabotage et l’oublie.

Les façades colorées s’animent sous le soleil radieux, tandis que les volets de forêts craquent doucement au gré du vent, sur les multiples  quartiers et villages que compte cette belle ville. Éseka est par ailleurs un double chef lieu ( départemental et communal). Chaque coin de rue révèle un  trésor architectural comme c’est le cas avec la cathédrale, un bâtiment  ancien, un lavoir pittoresque ou une fontaine centenaire…, autant de vestiges du passé qui racontent l’histoire d’une communauté et son amour envers ses confessions religieuses.

La nature généreuse qui l’entoure est un véritable écrin de verdure, un spectacle à couper le souffle à chaque saison. Les collines ondulantes se parent de champs dorés en saison sèche, de vignobles luxuriants en saison pluvieuse.

Les sentiers de randonnée serpentent à travers la forêt mystérieuse, offrant des panoramas à couper le souffle sur la vallée endormie. Les oiseaux chantent en chœur dans les villages. Les fleurs exhalent leur parfum enivrant dans les quartiers.  Le murmure des lacs apaisent l’âme tourmentée, créant une symphonie naturelle inoubliable pour les habitants de cette belle ville historique.

Mais ce qui rend vraiment Eséka  spécial, ce sont ses habitants chaleureux et accueillants, véritables gardiens des valeurs et de l’authenticité de sa rectitude morale, sans oublier l’existence de plusieurs associations amoureux de la ville : Area Eseka ; Eseka United, Enfants d’Eseka, Vocicap et autres.

Des grands rendez-vous culturels tels que Le Nyong et Kellé Awards, le Fibe, Ngan Biton et autres animent la ville,  les quartiers et villages, célébrant la musique, la danse, la gastronomie locale et les savoir-faire artisanaux transmis de génération en génération par les ancêtres.

Chacun a sa place dans cette belle ville. Aujourd’hui d’ailleurs, Eseka est riche de Camerounais de tous bords. Dans cette ville, l’entraide, la solidarité et le respect des traditions sont des valeurs sacrées.  Ici, il y l’amour des autorités au service des populations à l’instar du Préfet, du Sous préfet, du Commissaire de Sécurité et autres autorités qui font tout pour servir les populations de manière citoyenne.

Lire aussi : Mintoumba : cet héritage culinaire du peuple bassa  

Enfin, comment parler d’Eséka sans évoquer sa gastronomie exquise, reflet de la richesse de notre terroir et de notre savoir-faire culinaire unique ?

Lire aussi :Eseka : la mairie se dote d’une police municipale  

Les produits du terroir, les Bâtons de manioc, l’huile de palme, les Mintoumba  et la sauce noire reconnue sur le nom du Mbongo’o sont des recettes ancestrales qui se marient harmonieusement pour offrir une expérience gustative inoubliable, un véritable voyage des sens au cœur du pays Bassa.

Lire aussi :Distinction : Le  Nyong et Kellé Awards fait vibrer Eséka 

En somme, Eseka  est bien plus qu’un simple lieu sur la carte. C’est un hymne à la beauté et nous vous invitons à investir dans cette belle ville. Faites-y un tour dès que possible.

Simon DUPONG

0
joy
Joy
1
cong_
Cong.
3
loved
Loved
0
surprised
Surprised
0
unliked
Unliked
1
mad
Mad

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Connectez-vous ou créez un compte dès maintenant pour bénéficier des privilèges de Le Grand Bassa News, et c'est totalement gratuit !