Makak News : Charles Guy Minyemeck se porte mieux

Makak News : Charles Guy Minyemeck se porte mieux

Le promoteur du meilleur média élu à la troisième édition du Nyong et Kellé Awards qui est par ailleurs le rédacteur en chef et responsable de publication, revient de son état de santé dans l’une de  ses publications ce matin.

Interné depuis jeudi dernier à l’Hôpital Catholique d’ Emana à Yaoundé,  c’est lundi 29 avril 2024 que vers 09h15, Charles Guy Minyemeck, Rédacteur et Directeur de publication de Makak News est entré en bloc opératoire pour une intervention qui aura duré moins de trois heures d’horloge.  Une intervention selon les chirurgiens réussie.

Dans la nuit de 03 mars 2024 en rentrant de la soirée de gala de clôture  du 7ème Congrès Ndog Poll sous le thème  » unité et développement  » qui se tenait au gymnase du Collège Sacré-cœur, congrès dont il assurait la couverture, faute de mototaxi à cette heure tardive (03h+), il ne lui restait comme solution que la marche à pieds pour arriver chez lui à Makak 2, à plus de trois km du lieu des festivités.  C’est au niveau du Lycée Technique,  à moins de trois cents  mètres de chez lui que sous l’effet du mauvais état da la voie, il fait un faux pas. Le pied droit retourné, un bruit interne de fracture à des endroits non identifiés vers la cheville.

Lire aussi :Distinction : Le  Nyong et Kellé Awards fait vibrer Eséka   

 Le temps n’aura été que de très courte durée pour lui qui, n’ayant  jamais eu un accident du genre s’était dit que ça va passer.  Deux semaines après, le pied  enfle démesurément,  avec une douleur à peine supportable, l’obligeant à passer une radio à l’hôpital gynéco-obstétrique à Yaoundé.

 Le résultat est plus qu’à effrayant : fracture au niveau des deux malléoles (interne et externe). Seule une intervention chirurgicale par un spécialiste peut éviter le pire.

Lire aussi :Simon Dupong : « C’est parti pour l’acte 4 du Top 15 des Bassa de l’année 2024 »  

 Sa petite fille résidant loin d’ici, a pu faire des pieds et des mains pour mettre à disposition le pactole qu’ il fallait réunir pour supporter les frais de l’ opération,  et d’autres membres de la famille ont contribué. « Toute la Gloire à Dieu », s’exclame Charles Guy Minyemeck.

Ce matin, au moment où je publie, je suis encore dans mon lit  d’hôpital à l’Hôpital Catholique Deo Gracias  d’Emana.

Tous mes remerciements à tous les lecteurs qui n’ont cessé d’implorer le Tout-Puissant pour un prompt rétablissement.  Je crois vous revenir très bientôt en meilleure santé,  dans les meilleures conditions de travail. Cependant ne l’oublions pas un seul instant, pensons à la relève.   » Makak News, avec ou sans  Charles Guy Minyemeck,  est appelé à survivre.

C.GUY M.

0
joy
Joy
1
cong_
Cong.
0
loved
Loved
0
surprised
Surprised
0
unliked
Unliked
0
mad
Mad

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Connectez-vous ou créez un compte dès maintenant pour bénéficier des privilèges de Le Grand Bassa News, et c'est totalement gratuit !